Le 19 mai 2016, s’est tenue au siège du Conseil National des Chargeurs du Togo (CNCT), une réunion d’échanges sur la problématique de la pesée obligatoire des conteneurs avant embarquement.

Face aux multiples conséquences du surpoids des cargaisons et aux fausses déclarations du poids des marchandises  à bord qui vont du risque d’écrasement et de chute des piles de conteneurs jusqu’au sinistre du navire et de son équipage, l’Organisation Maritime Internationale(OMI) a amendé le Chapitre VI de la Convention SOLAS relative au transport de cargaison, rendant obligatoire la pesée de chaque conteneur avant embarquement à l’export à partir du 1er Juillet 2016.

Cette réunion d’échange  étoffée par une communication sur le sujet, a permis d’entretenir les opérateurs économiques sur les nouvelles dispositions de la convention amendée qui portent sur les nouveaux paragraphes 4, 5 et 6.  Il ressort de ces paragraphes que dans le cas d’une cargaison transportée dans un conteneur, le chargeur doit vérifier la masse brute à partir de deux méthodes :

  • Méthode 1: Peser le conteneur empoté à l’aide d’un matériel étalonné et certifié ou ;
  • Méthode 2 : Peser tous les colis et éléments de cargaison, en incluant la masse des palettes, du fardage et de tout autre matériau d’assujettissement à charger dans le conteneur, et en ajoutant la masse à vide du conteneur à la somme des différentes masses, au moyen d’une méthode certifiée approuvée par l’autorité compétente de l’État dans lequel le conteneur a été empoté.

La présentation a fait l’objet de discussions approfondies, au cours desquelles les participants ont soulevé  des points importants. En outre, une série de recommandations a été formulée par les participants pour faciliter l’application effective des nouvelles dispositions.

Ont pris part aux travaux les Présidents, les Secrétaires Généraux et les Directeurs Généraux ou les représentants de différentes sociétés privées et publiques impliquées dans le commerce international.